UN PEU D’HISTOIRE...

Coignières, un pôle économique en perpétuel mouvement. Depuis le 11ème siècle, Coignières est une ville étape. A l’époque, Coignières possède un relais de poste permettant une halte sur la RN 10 reliant Paris à Chartres. C'est au début des années 1960, que le commerce se développe avec la démocratisation de l'automobile. C'est ainsi, que la première activité commerciale notoire est centrée autour de la caravane ; l'offre y est tellement vaste que Coignières est surnommée à juste titre "la capitale européenne de la caravane".

Parallèlement, on assiste au début de l'implantation d'activités d'équipement de la maison, (DEBRINE). Dès cette époque, l'ouverture dominicale entraîne une fréquentation importante.
Très rapidement, l'offre se diversifie avec l'ouverture d'un supermarché SUMA (aujourd'hui AUCHAN CITY) et se renforce en équipement de la maison avec des enseignes comme les GALERIES BARBÈS (aujourd'hui LA FOIR’FOUILLE).
L'implantation d'enseignes commerciales le long de la RN10 s'accroît et Coignières devient un centre commercial à ciel ouvert, suffisamment attractif, pour attirer le chaland de Versailles à Chartres et au-delà avec le slogan « Coignières le catalogue que l'on visite en voiture ».
Depuis toujours, les Français rêvent de posséder une maison individuelle. En 1980, Coignières répond à cette attente en créant un salon permanent de la maison individuelle : Le Village Expo Ouest (aujourd'hui DOMEXPO).

Au-delà de la RN 10, les enseignes commerciales continuent de s'implanter sur les voies latérales, notamment Rue du Pont d'Aulneau.
En 1985, le premier ensemble commercial intégré (ou "retail park") "LE FORUM" prend place à l'extrême nord de la commune.
Au sud de Coignières, l'avenue de la Gare prolongée par la rue des Broderies se transforme en boulevard commercial polyvalent auxquels s'ajoutent des activités de loisirs, type BOWLING, FITNESS. A la fin des années 1980, la zone d'activité industrielle COIGNIÈRES-MAUREPAS s'ouvre au commerce avec l'arrivée d'un hypermarché Leclerc.

Suivent de très nombreuses enseignes spécialisées dans les biens d'équipement de la personne, alors que COIGNIÈRES privilégie l'équipement de la maison. Dénommée PARIWEST, cet ensemble commercial, adossé à COIGNIÈRES, donne à l'ensemble du site COIGNIÈRES-MAUREPAS, une dimension régionale.
L'importance de la zone de chalandise, aussi bien en nombre de ménages qu'en termes de pouvoir d'achat, fait de Coignières, un site « test » pour toutes nouvelles enseignes et nouveaux concepts (LA CRIEÉ, LA CAVE D'AUCHAN).
Sur le plan commercial, COIGNIÈRES est une ville en perpétuel mouvement, avec l'arrivée de nombreux commerces et la construction de nouveaux sites, comme le « centre commercial les Portes de Chevreuse » qui a ouvert en juin 2009 et développe 36 000 m² de surface de vente, avec des enseignes comme BOULANGER, CASTORAMA, CITROËN et CONFORAMA.

Cette initiative était la réponse à la création de pôles commerciaux concurrents environnants. L'arrivée de nouvelles enseignes sur la période 2007-2009, démontre l'intérêt des investisseurs pour s'implanter sur le site de Coignières et récompense la dynamique de la politique mise en œuvre par la ville.
L'APDEC s'emploie à mettre en place des actions comme :
- La mise en ligne d'un site internet permettant, par l'intermédiaire d'une newsletter dédiée, de proposer directement aux clients référencés des offres commerciales,
- La création d'une communication (kakémonos, spots télévisés, publi-reportages dans la presse locale, ...)
- La mise en place d'un PUCE, pour définitivement entériner l'ouverture dominicale sur l'ensemble du bassin commercial de Coignières, ...
- De promouvoir, animer, fédérer et rapprocher les entreprises, sociétés, commerçants, professionnels et plus largement les acteurs économiques de la Ville.

L'APDEC est une agence qui met directement en relation les acteurs économiques et la municipalité. Cette assemblée est propice à l'échange et aux prises de décision. Arnaud LANDAIS est le contact permanent pour les entreprises souhaitant échanger, partager et participer à la vie de l'APDEC.

Aujourd'hui, ce sont 800 entreprises dont près de 400 commerces de détail qui permettent aux chalands de faire une étape, discount, qualitative, gourmande et « sur le pouce ». Bref, une bonne raison pour chacun de nous de venir à Coignières.

S'adapter à l'offre et aux attentes des consommateurs, est l'objectif de la ville de Coignières.
Mais Coignières n'est pas fait que de commerce ! Il faut noter la présence de sociétés industrielles, de construction et de services, qui représentent plus de 60 % des emplois salariés sur la commune.
Ces sociétés sont réparties à l'intérieur de 2 zones d'activités : ZI des MARAIS et zone PARIWEST.
La présence de ces sociétés influe sur la représentativité et le développement de certaines activités commerciales. Ainsi, on dénombre 39 restaurants et 7 hôtels alors même que Coignières ne compte pas plus de 4400 habitants.
C'est ainsi, qu'en 1990, deux chefs d'entreprise et Monsieur PAILLEUX, ancien Maire de Coignières, décident de créer l'Agence pour la Promotion et le Développement Economique de Coignières (APDEC), avec pour unique objectif d'accroître la notoriété de Coignières, en suscitant la participation des enseignes.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour suivre l'actualité, les annonces ou les offres spéciales